Qu’est-ce que le no-code ? Avantages et inconvénient du développement sans code

Par icor , le août 10, 2021 , mis à jour le août 13, 2021 - 6 minutes de lecture
no code

À l’heure actuelle, la demande de logiciels dépasse de loin l’offre de codeurs. Aucun outil de développement de code n’échappe à la pénurie de compétences en développement de logiciels. Une plateforme de développement sans code est une interface de développement visuelle, permettant aux utilisateurs non techniques de créer des applications facilement. Il suffit de glisser et de déposer des composants pour créer une application prête à l’emploi. Les utilisateurs n’ont besoin d’aucune connaissance en codage pour créer des applications sans code.

Définition du no-code

Le no-code traduit «non-code», est un terme désignant la mise en place d’un outil simplifié, sans avoir des connaissances en langage informatique. En effet, pour créer une application, un logiciel, un site Web ou automatiser une tâche, il faut être développeur.

Mais depuis quelques années, le no-code offre la possibilité d’effectuer des tâches informatiques de manière simple, sans passer par un développeur. Néanmoins, la majorité des logiciels proposent également aux développeurs d’ajouter du code, afin d’obtenir un produit plus performant que le no-code.

Est-il différent du low-code ?

Il ne faut pas confondre le low-code avec le no-code. En effet, le low-code nécessite un minimum de connaissances informatiques, comme savoir paramétrer un site internet.

Les plateformes no-code s’adressent aux personnes n’ayant aucune compétence en matière de codage. Le processus de création se fait à partir de blocs simples et faciles à d’utilisation. Le low-code peut être également utilisé par des personnes novices en informatique. En revanche, il faudra tout de même faire appel à un développeur pour coder ou personnaliser le reste. Le low-code est utile lorsqu’une plateforme no-code ne répond pas totalement aux besoins des utilisateurs.

Quels sont ses avantages ?

Facile d’utilisation

Encore une fois, le no-code est une solution idéale pour toute personne n’ayant aucune connaissance en codage. Cela permet une mise en place facile et rapide des nombreux processus nécessitant des compétences techniques. Les plateformes no-code ont été conçues de manière à vous faciliter la vie.

Rapidité d’exécution

En plus d’être assez simples à prendre en main, les outils en no-code vous permettent d’obtenir des retours très rapidement. En cas d’erreur, il est souvent plus simple de régler le problème contrairement au code PHP. En effet, en cas de problème technique dans votre code PHP lié à WordPress, votre site risque de beuguer un moment.

De plus, la plupart des outils en no-code sont construits avec des modules pré-établis. En clair, il suffit simplement de glisser et de déposer des modules pour créer une application.

Réduction des coûts

Faire appel à un développeur peut rapidement coûter cher. Opter pour les outils no-code permet de réduire considérablement les coûts. En effet, vous réduisez les frais liés à la permanence d’une équipe de développeurs ou de faire appel à des prestataires onéreux. Vous pouvez donc créer rapidement des applications performantes à moindre coût.

Facile à modifier

Le codage manuel traditionnel peut être compliqué à modifier. Une fonctionnalité ne peut pas être changée sur un simple coup de baguette magique, surtout en faisant appel à des prestataires externes.

En revanche, la modification est possible en no-code. Le nouveau processus sera fonctionnel bien plus rapidement.

Quels sont les inconvénients ?

Fonctionnalités limitées

Malheureusement, les fonctionnalités disponibles en no-code sont restreintes. Pour un projet plus avancé, vous aurez forcément besoin d’un développeur. Bien sûr, les outils no-code sont d’une grande utilité pour tester un nouveau projet avant de valider. Il est préférable d’éviter de mettre tout votre projet sur des outils no-code. En effet, au moment où vous aurez besoin d’avoir plus de fonctionnalités, vous serez restreint.

L’inconvénient avec les plateformes no-code, c’est leur restriction en matière de personnalisation et de fonctionnalité. Vos résultats risquent d’être similaires aux autres entreprises.

Non-propriétaire du code source

Maintenir votre application se résume à être dépendant du fournisseur d’origine. Vous n’êtes donc pas propriétaire du code source. Quitter une plateforme no-code s’accompagne généralement d’une incapacité à changer de fournisseur, ou de coûts supplémentaires pour le faire. Même si le fournisseur qui ne fournit pas de code rend votre code source accessible, vous découvrirez que votre application se constitue de codes informatiques complexes et impossibles à maintenir sans connaissance.

Pour quel usage est utilisé le développement sans code ?

Le développement no-code est adapté à de nombreux usages :

  • Sites Web avec des fonctions complexes,
  • Sites Web avec intégration de processus d’acquisition de leads,
  • Prototypes de sites SaaS,
  • PoC (Proof of Concept),
  • Logiciels orientés « métier »,
  • CRM,
  • gestion de fichiers clients, etc.

Comment créer une application sans coder ?

Tout le monde peut créer une application de manière rapide et facile. Vous êtes libre de choisir l’apparence de votre application, en choisissant le thème correspondant à votre stratégie marketing. Personnaliser les couleurs, télécharger le logo d’entreprise, ou sélectionner le type de police sont des options à portée de main.

Chaque thème comprend un contenu préconfiguré, pouvant être facilement personnalisé pour répondre à vos besoins.

Une fois que vous avez travaillé l’interface et paramétré toutes les fonctionnalités de votre application, il ne vous reste plus qu’à le publier et annoncer à votre cible.

Quelques exemples de logiciels no-code

Pour rappel, le principal inconvénient du no code est sa restriction en matière de fonctionnalité. Autrement dit, il n’est pas adapté à tout le monde ni pour tous les projets. Son utilisation dépend des stratégies marketing d’une l’entreprise. Dans tous les cas, ne pas avoir de connaissance en codage n’empêche en rien le démarrage d’un projet.

L’utilité no-code permet d’être autonome et de mettre rapidement en place vos idées. Une fois l’idée testée et validée, vous pouvez faire appel à un développeur si vous désirez aller plus loin.

Voici quelques exemples de logiciels no-code :

  • Zapier
  • Webflow
  • Bubble
  • Airtable
  • AppSheet

Les outils no-code ne servent pas uniquement à créer des applications ou des sites Web. Ils vous permettent également de lier les outils entre eux, créer des formulaires, de déployer des séquences e-mail, d’encaisser des paiements, de gérer une base de données, etc. Le no-code est donc très utilisé pour commencer à mettre en place des stratégies basiques sans savoir coder.

icor

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.